Lorsque j'y pense je vous écris un mot....

Aujourd'hui le ciel est bleu comme une banquise...il fait si froid.

30 nov. 2010

grain de beauté

Priant la lune… Je valse
Sur ton grain de beauté… Enivrant
Furetage félin de nos corps… Troublant
Au vent de tes reins… Je m’enlace.
 

29 nov. 2010

Au bout du quai ou j'aime rêver l'été...

Un jour j'atteindrai les étoiles mais elles n'auront jamais parut dans mon cahier d'exercices...
On ne laisse jamais tomber l’amour c’est l’amour qui nous tombe dessus…


L’arbre derrière chez-moi se dénude. Pourtant la froidure sévit. La sève cesse de battre sous son écorce. À ses pieds palpite la couleur de ses ancêtres. Demain...oui demain...ils reviendront les bourgeons… 



27 nov. 2010

La tendresse de l'automne...


Par le trou de la feuille...elle tomba amoureuse...

 
Ce matin il a neigé sur mon café...



25 nov. 2010

Le Vous est un Tu amoureux... 


...Venant de l'écrire spontanément sur Twitter et Facebook il serait bien que je le protège en l'écrivant également sur mon petit cyberespace de bureau.
La solitude ça n’existe pas car personne en n’est témoin…
 
 

24 nov. 2010

Ma première petite vidéo avec montage. Rien de professionnel seulement pour le plaisir. "L'écureuil dans l'arbre" sur la musique "Nintendo" de Pierre Musy qui a accepté de me la prêter avec sa grande gentillesse et sa générosité. Merci Pierre...grâce à toi l'écureuil peut courir !!!

  video


 
Ma vie est peut-être amputée…mais heureusement elle n’est qu’empruntée…

La danse est un mouvement qui bat la musique…

La pluie inonde mes yeux…je tords mes paupières…

Si créer était crié
Tout le monde m’entendrait
Hurler…

Lorsque je danse avec la violence du feu…y a de la joie!

L’apaisement s’embaume là où la blessure s’évanouit…

3 nov. 2010

L’écriture est le muscle de la tête qui nous parle…

Lorsqu’un fer à cheval te tombe sur la tête tu risques de te retrouver les quatre fers en l’air…

Le poète est mort.... Sa muse se meurt…

La souffrance se dit mieux sous silence…

J’irai jusqu’au bout de mes rêves…si je puis arrêter de m’réveiller avant la fin…

Les mots ne sont plus qu'une  fissure sur ma bouche… [Aphasie]

Si la douleur peut se lire…elle peut aussi s’écrire…

Les feuilles tombent mais mon moral tient encore…

Il pleut la tristesse des feuilles…

Entre le jour et la nuit les étoiles dansent... Le soleil attend son tour…